Hyperion : un nouveau souffle pour nos villes

Hyperion© est le dernier modèle d’Unité Énergétique Autonome qui se retrouvera bientôt au coin de nos rues. Développé par la compagnie Aura, il combine le meilleur de la technologie génétique et des recherches sur les nanomachines. C’est le premier hybride de ce type à être utilisé pour la cause environnementale. Sa forme d’arbre lui permet de se fondre facilement dans le décor urbain.

Son vortex de recyclage ultra-performant basé sur le travail de milliards de nanomachines est capable de déstructurer tout type de matière : métal, gaz, tissu animal et humain, os, minéraux etc. Tous ces éléments assimilés par le vortex de recyclage sont dispersés par la suite sous forme d’oxygène et d’énergie. Chaque Hyperion© est une mini centrale énergétique assignée à un périmètre spécifique. Un Hyperion doit être en mesure de couvrir les besoins énergétiques d’une population de 60 personnes. A l’aide de son « œil » il redistribue l’énergie accumulée directement dans votre centrale individuelle sous forme de micro-onde.

L’oxygène est diffusé dans l’atmosphère à travers les millions de pores qui recouvrent sa surface et qui lui permettent également de récupérer jusqu’à 100 L d’eau de pluie réutilisable selon les besoins (régulation de la température interne, arrosage des jardins, etc).

hyperion

Hyperion© est également mobile grâce à ses tentacules qui lui permettent de se mouvoir sur tout type de terrain et de surface. Un moyen efficace d’atteindre tous les recoins possibles ou de grimper facilement en haut des immeubles afin d’absorber un maximum d’énergie solaire lorsque la météo s’y prête. En effet chaque feuille contient des cellules photovoltaïques améliorant sa productivité en fonction de l’ensoleillement. L’arbre mobile est également parsemé de cellules bioluminescentes inspirées par les organismes des fonds marins qui garantissent un éclairage total durant toute la nuit.

Pour ceux qui seraient tentés par la chasse à l’Hyperion©, nous rappelons qu’il n’est pas comestible : sa chair est un véritable poison du fait des multiples substances qu’il absorbe et rejette. Bien que sa taille et son apparence puissent impressionner, il n’y aucun risque de conflits avec un Hyperion©. En effet ses capacités cognitives sont bridées et limitées à celle d’un chien. Son cerveau principal est majoritairement constitué par les cellules de cet animal et pré-conditionné à un comportement passif envers l’homme ou tout autre animal potentiellement existant en milieu urbain. En cas d’une agression directe, il a pour instruction de prendre la fuite sur le toit le plus proche et de lancer un appel de détresse au poste de police le plus proche. Toute infraction envers un Hyperion© sera lourdement sanctionnée.

Il est prévu d’assigner un ou plusieurs Hyperion© à chaque rue d’ici les 3 prochaines années. La mise en service des Hyperion devrait réduire de façon drastique la pollution urbaine et les dépenses énergétiques.

2 Comments

    Gerda Lanzer

    J’ai adorer lire votre post. Je vais l’envoyer a mes amis sur twitter. Je suis certain qu’il vont l’aimer.

    samantha

    Extra la technologie au service de l’écologie merci pour cet article hyper intéressant

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*
*